Accueil

Chaque année, plus de 100 millions de touristes, visiteurs, ou pèlerins franchissent le seuil d’un édifice chrétien. Refuge spirituel pour les uns, curiosité architecturale pour les autres, les monuments religieux ont à la fois des valeurs fonctionnelles, culturelles et divines. Ils sont le support de l’évolution des croyances à travers le temps, et nous en apprennent plus sur la place de l’homme dans l’univers et sa relation parfois compliquée avec Dieu. Les édifices chrétiens sont le reflets de l’expression des différentes sensibilités, et témoigne de la diversité des ordres et des conceptions théologiques. C’est ainsi que s’opposent deux visions majeures: l’Art au service de la grandeur de l’Eglise, ou l’Art dans la rétention, reflétant les valeurs de l’église, c’est à dire une vie dans la piété et la simplicité.

La période du deuil

Mais l’art et l’architecture des églises, son ornementation et ses éléments ont vocation à nous accompagner dans chaque moment de notre vie de croyants. Ce sont dans ces églises, que Dieu accueille nos enfants grâce à l’eau du baptistère, que nous nous disons oui devant l’autel, ou que les cloches retentissent en dernier hommage à nos êtres chers.  C’est en leur sein que nous célébrons la joie des sacrements d’initiation ou le mariage, ou que nous faisons le deuil des fidèles qui rejoignent la vie éternelle. Pour surmonter cette étape, parfois douloureuse et perçue comme injuste, je vous recommande les quelques liens suivants: